Vacances : Une petite pause sans souci en veillant aux glucides

28/09/2016 - 13:41

Des vacances, une petite fête, une sortie au resto… Nous attendons ces moments avec impatience. Cela fait partie des belles choses de la vie: profiter ensemble et partager. Mais comment gérer les glucides? Comment suivre les recommandations pour le diabète?

D’un côté, il y a l’exception ‘pas maintenant’, pas de règles, pas de frein, pas de contrôle! Ce sont les vacances!!! De l’autre, il y a ce sentiment de culpabilité face à ce ‘péché’, à cette exception susceptible de troubler les recommandations et peut-être d’avoir des conséquences plus tard.

Le terme ‘vacances’ recouvre souvent des acceptions bien différentes. Pour les uns, c’est ‘farniente’ (se prélasser sur la plage, lire un livre, s’octroyer une grasse mat’…). Pour les autres, ce seront des vacances sportives (marche, natation, ski…). Tandis que les uns partent sous des climats froids, d’autres recherchent la chaleur… Ce ne sont pas les options qui manquent! Mais plus les possibilités sont nombreuses, plus il faut accorder de l’attention aux médicaments, au matériel et à l’alimentation.  C’est pourquoi il est capital de bien se préparer.

Adopter unemateriaal attitude préventive est essentiel si l’on veut éviter les problèmes et ne pas risquer de devoir interrompre prématurément un voyage. Tout d’abord, il importe de veiller à avoir les documents et le matériel nécessaires. Pensons ensuite à l’attestation de voyage (très importante pour les vols internationaux) mentionnant les médicaments à prendre et le type de matériel requis pour les injections d’insuline, une assurance-santé et une assurance voyage, une carte d’identité diabétique, une fiche d’information indiquant un numéro à composer en cas d’urgence, les coordonnées de votre médecin et éventuellement de l’équipe de diabétologie. Côté matériel, épinglons les médicaments qui doivent être conservés à la température indiquée (l’insuline n’aime pas les températures extrêmes et perd son efficacité), une prescription de réserve, un stylo de réserve ou un stylo jetable en cas d’utilisation d’insuline, du matériel de réserve pour les mesures (tigettes, carnet d’autocontrôle, piles…)
Il faudra essayer autant que possible de garder un équilibre alimentaire en optant pour une alimentation saine et attentive aux glucides. Mais ne soyons pas hypocrite, en vacances, il arrive à tout le monde d’avoir des moments de faiblesse. Il n’est pas interdit de dévier ‘de temps à autre’ de la droite ligne… à condition d’en tenir compte.

Parmi les possibilités d’action, rappelons qu’il est possible de compenser une ingestion plus conséquente de glucides en adaptant les médicaments, surtout grâce à l’insuline à action rapide. Grâce à ZUCSU, un nombre croissant d’établissements de l’horeca belge indiquent le nombre de glucides de leurs plats, ce qui facilite la vie des personnes souffrant de diabète. L’intérêt international que ce mouvement suscite nous permet d’espérer une évolution positive. Par ailleurs, il est également indispensable de s’y connaître en matière de glucides, ce qui, pour beaucoup, n’est pas encore si évident (par exemple face à des cuisines étrangères). N’oublions pas non plus la prise de poids qui menace. Des rendez-vous conseils avec votre médecin et l’équipe de diabétologie permettent de prévenir bien des soucis.

En vacances, lorsque plusieurs jours s’inscrivent au rang des ’exceptions’, une marche énergique après le repas permet souvent d’éponger les petits excès. Une remarque qui vaut d’ailleurs pour tous, que l’on soit atteint ou non de diabète. S’offrir une promenade pendant que vos compagnons de table savourent leur dessert peut faire des merveilles: pas de tentation, une plus grande impression d’être en vacances, pas de coup de pompe après le repas et peut-être même… une perte de poids.

Veillez à toujours avoir de quoi vous resucrer (collation, dextrose notamment). Vous n’êtes en effet jamais à l’abri d’une hypoglycémie soudaine. Veillez à vous hydrater suffisamment (minimum 2 litres d’eau par jour: de préférence de l’eau minérale en bouteille, pas de l’eau du robinet). Attention également à la consommation d’alcool qui peut augmenter les risques d’hypoglycémie.

En suivant ces quelques conseils, chacun pourra profiter de ses vacances sans soucis. Mais évitez de tomber dans l’excès inverse. Vous devez pouvoir repenser à vos vacances comme à des moments heureux et de détente, sans sentiment de culpabilité. Et quand vous vous rappelez de cette sortie au restaurant, elle doit vous évoquer de beaux souvenirs.